Javascript Menu by Deluxe-Menu.com
Lettre ouverte au gouvernement canadien
Connection e.V.
Internationale Arbeit für Kriegsdienstverweigerer und Deserteure
Lettre ouverte au gouvernement canadien

Symbol der Kampagne zur Unterstützung der KriegsgegnerInnen (War Resisters Support Campaign - WRSC) in Kanada

 


Zum Weiterlesen

(10.12.2010) 
Wilfried Porwol: Bericht - Aufruf an Kanada, US-Deserteure aufzunehmen - Übergabe der Petition von Polizei in Düsseldorf behindert
(09.12.2010) 
Offener Brief an die kanadische Regierung - Petition zum Schutz von desertierten SoldatInnen, die in Kanada einen Zufluchtsort vor Verfolgung suchen
(09.12.2010) 
Open Letter to Canadian government - Petition for the protection of AWOL soldiers seeking refuge from persecution in Canada
(09.12.2010) 
André Shepherd: Wir fordern Gerechtigkeit - Grußbotschaft zur Aktion vor dem kanadischen Konsulat in Düsseldorf
(09.12.2010) 
André Shepherd: A Demand for Justice - Message of greeting to protest action in front of Canadian consulate in Düsseldorf
(01.12.2010) 
Aufruf zur Kundgebung: Bleiberecht für US-Deserteure - Keine Abschiebungen in die USA aus Kanada und anderswo

Lettre ouverte au gouvernement canadien

Pétition ayant pour but de prótéger les soldats qui ont déserté et qui cherchent refuge au Canada

Au Gouvernement canadien

et aux membres du Parlement canadien

 

Mesdames, Messieurs,

la guerre est un crime contre l’humanité. Toutes les personnes qui refusent une guerre ou le service militaire, tous les soldats et soldates qui désertent se prononcent activement pour la paix. Ils méritent notre soutien et notre solidarité.

Il y a neuf ans, les Etats-Unis d’Amérique ont, avec l’aide de l’OTAN, commencé une guerre en Afghanistan qui devait passer pour une guerre contre le terrorisme, qui ne conduisit cependant à rien d’autre qu’à une spirale de souffrances, de haine et de violence. Tout comme pour la guerre contre l’Iraq que les Etats-Unis d’Amérique avaient commencée en 2003 avec l’aide de la Grande-Bretagne, sous un prétexte qui s’est avéré être un mensonge et à l’encontre du Droit international, les principales victimes sont des civils dont le sacrifice fait tout naturellement partie intégrante des opérations militaires. Les soldat(e)s américain(e)s envoyé(e)s là-bas sont des militaires de carrière dont la plupart issus de situations sociales en détresse, se sont fait engager pour un contrat de travail limité.

Confrontés à des blessures, à la mort, à des excès de violence et des crimes de guerre, ces soldat(e)s ont vu se développer leur participation à la guerre en Iraq ou en Afghanistan en une horreur à laquelle ils n’ont plus pu se soustraire que par la fuite. C’est la raison pour laquelle le nombre de soldats qui ont déserté ces dernières années et qui ne viennent pas tous des Etats-Unis d’Amérique, a augmenté d’année en année. Ils refusent leur participation aux operations de guerre qui sont contraires au Droit international et agissent ainsi dans le respect des Droits de l’homme.

Depuis l’entrée des troupes en Iraq, plus de 25.000 militaires des forces américaines des EU se sont soustraits à leur engagement au risque d’une longue peine de prison et d’un avenir incertain; la raison étant qu’ils ne pouvaient plus concilier l’expérience vécue avec leur conscience.

Une partie de ces soldat(e)s déserteurs essaient d’obtenir le droit d’asile au Canada.

Il y a 30 ans, 50.000 objecteurs de conscience US-américains, qui étaient à l’époque soumis au service militaire obligatoire, ont trouvé un refuge sûr au Canada pour échapper à la guerre du Vietnam. Les déserteurs américains d’aujourd’hui n’ont plus cette possibilité bien que d’après des sondages actuels deux tiers de la population canadienne approuvent le droit d’asile pour des soldat(e)s qui se soustraient par désertion à une intervention militaire qui agit contre le Droit international.

A la fin du mois de septembre 2010, le projet de loi stipulant que les déserteurs des Etats-Unis auraient droit d’asile au Canada, a été refusé en deuxième lecture au Parlement.

Cela laisse libre cours aux pratiques de renvoi des autorités canadiennes qui ont effectivement expulsé plusieurs déserteurs aux Etats-Unis qui furent jugés à des peines de prison de 9 à 15 mois. Des centaines d’autres déserteurs américains sont encore menacés du même ou d’un plus funeste sort.

Nous en appelons au Gouvernement et au Parlement du Canada à répondre favorablement au souhait de sa population et à assurer aux déserteurs et aux personnes poursuivies le droit d’asile.

Droit d’asile pour les déserteurs américains des Etats-Unis et ceux venant d’autres pays, pas de renvoi dans leur pays d’origine.


Düsseldorf, décembre 9, 2010

Aktionsbündnis gegen Militarismus und Krieg (amk) Düsseldorf; Antifa Velbert; Buchladen Bibabuze Düsseldorf; Connection e. V.; Deutsche Friedensgesellschaft - Vereinigte KriegsdienstgegnerInnen (DFG-VK)-Gruppen: Düsseldorf - Wuppertal, Kleve, Neuss; ethecon (Stiftung Ethik & Ökonomie) Berlin; Flüchtlingsrat Düsseldorf; Motorradfahrer/innen ohne Grenzen; Unterstützerkreis Andre Shepherd Düsseldorf – Niederrhein; Vereinigung demokratischer Juristinnen und Juristen Regionalgruppe Düsseldorf;

Axel Köhler-Schnura; Eva Klippenstein; Edith Sarkar-Kuhnke



Keywords:    ⇒ Action Reports   ⇒ Canada   ⇒ CO and Asylum   ⇒ Germany   ⇒ USA

Copyright soweit nicht anders angegeben: © Connection e.V.